préparer-potagerLe week-end du 19 et 20 mars derniers, j’ai enfin eu l’opportunité de mettre les mains dans la terre ! J’ai donc préparé une zone pour mes futures plantations : j’ai préparé 3 rectangles orientés Nord-Sud.

Voici les étapes que j’ai suivies pour préparer le terrain :

  1. Armée du bêche et d’une fourche bêche, j’ai enlevé l’herbe et ses racines sur 15 cm et j’ai tenté d’aérer la terre sans trop la retourner sur 30 cm. Chaque rectangle m’a pris environ 2h00 car j’essayais de récupérer un maximum de terre coincée dans les racines.
    Leçon : J’ai appris petit à petit à mieux me servir de mes outils. Finalement il est plus simple de découper des carrés d’herbe à la bêche et de les déposer à des endroits où l’herbe a du mal à pousser (je parle d’herbe, pas de gazon ! )
  2. J’ai consciencieusement sauvé un maximum de vers de terre et de larves .
    Mais à la lecture de cet article, je n’aurais peut-être pas dû laisser les larves blanches dans la terre, qui semblent être des larves de hanneton ! Tant pis…
    ver-de-terre larve
  3. J’ai ensuite ajouté ce qu’il me restait de corne et de sang, qu’il restait de notre tentative en février dernier de replanter un noisetier.
  4. J’ai arrosé mes rectangles.
  5. Puis j’ai recouvert le tout de foin, qu’un voisin m’a gentiment apporté.
    Leçon : à mon retour, quelques semaines plus tard, le foin avait commencé à moisir, la terre était détrempée et froide en dessous. J’ai donc copié mes voisins (un jardinier classique et un jardinier bio) et j’ai tout découvert. Après discussion, il était évident que le foin moisirait. Il m’avait pourtant semblé avoir lu que le foin était mieux que la paille… Il faudra que je trouve plus d’infos à ce sujet. Le paillage est donc pour le moment un raté !
  6. J’ai laissé les poules venir me donner un petit coup de main : elles sont venues gratter la terre, manger quelques vers en échange de leurs crottes !
    Leçon : elles ont bien fait leur boulot, mais on déplacé pas mal de foin.
  7. J’ai planté un pied de poireau perpétuel, deux pieds de bourrache et un pied oseille.
    Leçon : j’ai dit à la voisine que ses poules pouvaient continuer à venir, elles se sont régalées avec mes pieds de bourrache, qui a quand mème repris, et d’oseille, qui a complètement disparu. Elles ont ignoré le poireau.

livraison-de-foin préparation-du-terrain-1 premier-rectangle- poules-au-travail  preparation-du-terrain-2

 

Toute cette préparation a été longue. Il a fallu faire les plantations prévues au pas de course, dont 12 fraisiers, un pied de rhubarbe,  deux framboisiers et un groseillier, des pieds de pivoines et autres fleurs :

rhubarbe fraisier
framboisiers-et-groseiller aromates

La conclusion du week-end est que tout prend évidemment plus de temps que prévu et que j’ai encore beaucoup, beaucoup à apprendre ! Youpi !